ONG Desco, la situation (la situación) de Villa El Salvador.

23 Sep

FRANCAIS 

Ce Mercredi 21 Septembre a été l’occasion de partir sur les routes de Villa El Salvador, ville du cône sud de Lima. Gabrielle et Clara m’ont encore accompagné et je les en remercie. De plus, cela correspond bien à ma volonté de partager ce voyage d’étude.

 

Guidées par les architectes Jaime Miyashiro et Fidel Pizzaro de l’ONG DESCO dans laquelle j’ai effectué mon stage de master, nous avons été dans un premier temps à Pachacamac pour essayer de percer les mystères des grands groupes immobiliers qui achètent des terrains classés en zone agricole et les revendent en parcelles qui ne seront plus soumise à la loi de 30% de bâti et 70% de terres agricoles.

  

Nous avons ensuite fait un tour dans la ville de Villa El Salvador qui s’est mise en place suite aux invasions des années 1970. Beaucoup de gens ont construit dans l’urgence, sans moyen et sur un terrain sableux puisque désertique qui est classé zone à risque au niveau notamment des tremblements de terre.

 

Desco accueille un section « amélioration des quartiers et du logement ». Leur travail consiste principalement à transmettre leurs connaissances via de l’assistance technique, l’organisation de fête de sensibilisation, la mise en place d’atelier de formation, et la publication de revues.

 

Nous avons donc pu nous rendre compte des problèmes de logement, d’espaces publiques et d’infrastructures et voir comment une équipe d’architectes, d’urbanistes et de géographes essayaient d’apporter des solutions sans l’aide du gouvernement.

Je remercie sincèrement Fidel, Jaime et tout Desco.

ESPANOL

Este miércoles 21 de septiembre fue la ocasión de ir hacia Villa El Salvador, cuidad del cono sur de Lima. Gabrielle y Clara me han acompañado y les agradezco. Además, eso corresponde a mi voluntad de compartir este viaje de estudio.

Nuestros guías fueron Jaime Miyashiro y Fidel Pizzaro, arquitectos de la ONG DESCO dentro cual he hecho mi práctica del siglo máster. En primero tiempo, fuimos a Pachacamac para probar de entender el misterio de las empresas inmobiliarias que compran terrenos clasificados como zonas agrícolas y que les venden en lotes que no van a respectar la ley de las casas huertos (30% de  edificación y 70% de tierra agrícola).

Después, hemos hecho un tour en Villa El Salvador, cuidad que fui creada en 1970 después fuertes invasiones. Muchas personas han construido su casa con prisa, en situación de emergencia, sin recursos y en un terreno de arena y que tiene muchos riesgos, sobre todo de terremoto.

En Desco, hay una sección mejoramiento de barrios y viviendas. Su trabajo es principalmente, de transmitir sus conocimientos con asistencia técnica, organización de feria de sensibilización, taller de capacitación y publicación de cartilla.

Pudimos tener consentía de las problemas de viviendas, de espacio publico y de servicios, y ver como una equipa de arquitectos, urbanistas y geógrafos prueban de encontrar soluciones sin apoyo del gobierno.

Quiero agradecer a Fidel, Jaime y todo Desco.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :